Rachat de crédits : le Top 10 des motifs de Refus immédiat des Banques

Que faire quand le courtier spécialisé ne prends pas le dossier ?

Les courtiers experts en regroupement de crédits maitrisent parfaitement les normes de leurs partenaires bancaires.

Ils ont un cahier des charges très précis à respecter pour pouvoir envoyer un dossier en banque et sont jugés par leurs partenaires sur leur taux de concrétisation. 

Actuellement, seul 2 dossiers sur 10 ont une chance de se réaliser.

Les courtiers sont donc formés pour écarter rapidement les dossiers qui n’ont aucune chance de passer de façon à ne pas perdre de temps.

TOP 10 des raisons de refus de prise en Charge

1. Refus de la signature du mandat

Le mandat de recherche de financement détermine par avance la rémunération du courtier en cas de succès de l’opération. Ce document est obligatoire pour pouvoir présenter votre dossier à une banque.

2. Nombre d’emprunteurs :

En cas de vie commune les banques exigent toutes les pièces du couple même en cas de séparation de biens pour s’assurer de la solvabilité du foyer après rachat. Le refus d’intervention de l’un des deux est donc bloquant pour le dossier.

3. Absence de revenus pérennes :

En présence d’un CDD, Au moins un des deux emprunteurs doit être en CDI ou retraité

4. Endettement après Rachat

Les banques calculent votre endettement après regroupement de vos crédits. Celui ci doit être au maximum de 45%. Au delà, le dossier n’est pas étudié.

5. Restant à vivre insuffisant :

Il doit rester environ 1 000€ pour un couple + 200€ par enfant à charge une fois le nouveau prêt et le loyer payé 

6. Locataire fiché FICP

Le regroupement de crédits pour les clients fichés FICP est réservé aux propriétaires qui ont la possibilité d’hypothéquer leur bien. (sous réserve d’une marge suffisante entre autres)

7. Marge hypothécaire insuffisante

Un ratio hypothécaire (total des crédits / valeur du bien) supérieure à 80% est bloquant pour le regroupement de crédits

8. L' emprunteur doit être un particulier

Le regroupement de crédits est impossible si l’emprunteur est une société commerciale ou une SCI

9. L'âge de l'emprunteur

L’emprunteur ne doit pas dépasser l’âge de 95 ans en fin de prêt. Par exemple, une personne âgée de 80 ans pourra emprunter sur 15 ans maximum alors qu’une personne âgée de 70 ans pourra restructurer ses crédits sur 25 ans.

10. Si un des prêts est en contentieux.

Dans ce cas il est malheureusement trop tard pour regrouper vos crédits.  

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Sommaire